Imprimer

La CFE-CGC demande le report de la dégressivité

Écrit par UD 38 le . Publié dans Communiqués de Presse Confédéraux

au 1er septembre compte tenu de la crise sanitaire et économique.

26/03/2020

Durant la première semaine de confinement, le gouvernement a pris des mesures qui vont dans le bon sens tout en continuant à discriminer la population cadre. Elle augmente encore l’iniquité de traitement entre un chômeur cadre et un chômeur non-cadre.

En effet le gouvernement repousse les nouvelles règles qui devaient s’appliquer au d’avril au mois de septembre compte tenu de la situation sanitaire et économique du pays.
Mais en même temps, il ne modifie pas les règles qui devraient s’appliquer à partir du 1er mai pour les cadres, à savoir la dégressivité, une baisse des prestations de 30%.

Or l’impossibilité de trouver un emploi car l’économie est à l’arrêt est une réalité tout autant pour un cadre que pour un non-cadre.

La crise touche tout le monde.

Pour la CFE-CGC, maintenir la disposition de la dégressivité dans le contexte économique, social et sanitaire actuel est, plus que jamais, une ineptie doublée d’une injustice flagrante à l’encontre du personnel d’encadrement.
La CFE-CGC appelle donc solennellement le Gouvernement à la raison, et lui demande au moins de reporter l’application de la dégressivité au mois de septembre afin d’éviter aux cadres concernés une double peine.