Imprimer

Le gouvernement a décidé la mise à mort de l’Agefiph et du FIPHFP

Écrit par UD 38 le . Publié dans Communiqués de Presse Confédéraux

La CFE-CGC a déjà alerté par un communiqué de presse le 26 septembre 2017 :

11/01/2018

Pose des banderilles : Mercredi 21 SEPTEMBRE 2017, on apprend sans concertation que le FIPHFP est contraint de diminuer de 25% son budget les trois prochaines années pour faire face à la diminution des recettes.

Estocade : La cour des comptes donne l’estocade le 8 janvier 2018 en dénonçant publiquement des collectes de ressources mal maitrisées qui entravent l’objet social des deux fonds selon les Sages. Dix pages pour dire tout simplement, rien ne va plus, passons à autre chose et supprimons purement et simplement l’AGEFIPH et le FPIHFP, acteurs majeurs de l’insertion et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.
Ce rapport ne fait pas état du fait que ces coupes budgétaires drastiques sont dues à des ponctions de l’Etat de trois fois 29 millions d’euros sur chaque fonds et des décisions unilatérales de l’Etat étranglant l’AGEFIPH et le FIPHFP et que ce sont les salariés et les agents en situation de handicap qui en font in fine les frais.

Il ne reste plus qu’à prouver que ces 2 institutions sont incurables.

Qui sera chargé d’achever la bête en plantant la puntilla ?

Peut-être l’IGAS qui doit remettre un rapport incessamment...

Aujourd’hui, la CFE-CGC, qui défend au quotidien les personnes en situation de handicap dans le public et le privé, soutient les actions du FIPHFP et de l’Agefiph et refuse toute fusion, absorption ou disparition de ces fonds !
La CFE-CGC souhaite un vrai plan Marshall de la politique handicap dans le monde du travail, en respectant les branches du privé et du public et en impulsant une vraie dynamique sous le socle de la loi du 11 février 2005.
Force de proposition, la CFE-CGC réclame un vrai dialogue social sur le sujet, au sein du paritarisme.